top of page
  • Photo du rédacteurTERREOM

LE TEST BÊCHE : TROIS MÉTHODES SIMPLES POUR ÉVALUER LA STRUCTURE DU SOL

Dernière mise à jour : 13 mars


Le test bêche : trois méthodes simples pour évaluer la structure du sol


D. Méthode VESS et diagnostic parcellaire





La structure du sol est un paramètre important de la fertilité (physique) du sol : une bonne structure est favorable notamment à une bonne infiltration de l’eau et à un bon enracinement de la plante. Dépendante de la texture dominante du sol, la structure est très sensiblement impactée par les pratiques agricoles plus ou moins favorables. Son observation régulière est donc indispensable pour adapter en conséquence les pratiques et mettre en place une démarche de progrès. En ce sens, le test bêche est une technique d’observation idéale : effectuée à partir du prélèvement à la bêche d’un bloc de sol (d’où son nom), cette méthode permet un diagnostic rapide de la structure du sol. Aujourd’hui, il existe trois variantes principales : la méthode VESS, la méthode ISARA et la méthode développée par TERRES INOVIA. Comment mettre en place le test bêche ? Comment se structurent ces 3 méthodes ? Quelles conclusions tirées de l’observation au champ ? Autant de questions auxquelles cet article apporte une réponse.



I. PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU TEST BÊCHE


A. Les objectifs du test bêche


Les objectifs du test bêche sont multiples et varient en fonction de l’échelle de temps pour laquelle ils sont fixés.


À court terme :

1. Apprécier dans quelle mesure un travail du sol est nécessaire avant le semis d’un couvert végétal ou d’une culture,

2. Se rendre compte de la qualité d’un travail du sol et apprécier l’apparition de tassement éventuel,

3. Voir les effets d’un couvert végétal sur la structure et la vie du sol,

4. Mesurer les capacités de régénération biologiques du sol.



À long terme :

1. Suivre l’évolution de la structure du sol dans le temps,

2. Adapter les pratiques culturales pour un meilleur fonctionnement général du sol.

L'infographie suivante récapitule ces objectifs.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Objectifs du test bêche - Le test bêche : trois méthodes pour évaluer la structure du sol


B. Test bêche : avantages et inconvénients


Le tableau ci-contre présente les avantages et les inconvénients de la technique du test bêche.

AVANTAGES

INCONVÉNIENTS

  • Méthode rapide à mettre en place : 30-45 minutes pour 6 prélèvements/parcelle,

  • Facile à répéter,

  • Demande peu de capacités d’expertise : elle est donc ouverte à un large public,

  • Peu de matériel nécessaire,

  • Peu destructif, au contraire du mini profil 3D et du profil de sol.

  • Le test bêche peut être réalisé autant sur des cultures annuelles que sur des cultures pérennes (arboriculture, viticulture,…)


  • ​Observation seulement sur 25 cm : il sera parfois nécessaire de compléter le test bêche par un mini-profil de sol 3D ou complet pour identifier des problèmes de tassement profond.

  • Test difficile à mettre en oeuvre sur des sols caillouteux, trop secs ou trop humides.


C. Quand réaliser le test bêche ?


Le test bêche peut être réalisé à plusieurs moments dans l’année :


1. Après la récolte d’une culture, pour apprécier la nécessité et le type de travail du sol à réaliser avant la mise en place d’un couvert,

2. Après un couvert végétal, pour apprécier les effets structuraux du couvert,

3. Après un chantier important (ex : récolte), pour voir l’effet du passage de roues sur le tassement du sol,

4. Quand un mauvais développement de la culture est constaté, pour apprécier dans quelle mesure la structure du sol est responsable. Il est alors nécessaire de faire un prélèvement dans une zone saine pour faire une comparaison.

5. Dans le cadre d’étude comparative, pour apprécier l’effet de différentes techniques de travail du sol.


Pour un test significatif, quelques précautions sont à prendre :

  • Il est préférable de réaliser le test bêche un jour où les conditions d’humidité du sol ne sont ni trop humides, ni trop sèches,

  • Dans le cadre d’un suivi à long terme sur l’évolution de la structure du sol, il est judicieux de réaliser le test bêche toujours à la même période.


D. Où réaliser le test bêche ?


Pour un meilleur diagnostic, il est préférable de le réaliser à un endroit représentatif de la parcelle.

À l’inverse, il est préférable d’éviter les zones suivantes :

  • Les talus,

  • Les mouillères,

  • Les zones de stockage d’effluent,

  • Les anciens chemins,

  • Les bordures de champ,

  • Les bordures de haies.


E. Comment réaliser le test bêche ?


Dans un premier temps, délimiter un rectangle de 15 m de long sur 3 m de large. Puis, réaliser 6 prélèvements comme indiqué sur le croquis ci-contre.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Comment réaliser le test bêche - Emplacement - Le test bêche, trois méthodes simples
Le test bêche : comment délimiter l'emplacement et faire les observations

Ensuite, avant de réaliser techniquement le test bêche, noter l’état du sol en surface et notamment, la présence éventuelle de turricules, ou d’adventices.

Une fois ces renseignements pris, procéder de la façon suivante :

1. Délimiter un pré-tranchée pour pouvoir réaliser facilement un prélèvement sans l’écraser,

2. À l’aide de la bêche, prélever un bloc de terre de 10-20 cm de côté et de 15-20 cm de profondeur,

3. Déposer délicatement le bloc extrait sur une bâche pour l’analyser,

4. Dans un dernier temps, il existe plusieurs grilles de notation pour apprécier la structure du sol.

L’infographie ci-contre illustre ces différentes étapes.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Test bêche - Protocole - Le test bêche et ses trois méthodes

Le protocole de la méthode VESS est disponible ici.



F. Avec quels outils réaliser le test bêche ?


Afin de réaliser le test bêche dans les meilleures conditions, il est indispensable de s’équiper bien sûr d’une bêche (pour extraire le bloc de terre), d’une bâche (pour déposer le bloc prélevé) et d’un mètre ruban (pour mesurer la hauteur des différents sous-blocs).

Également, pour prendre en note toutes les informations nécessaires, il est judicieux de prévoir un stylo, une fiche de notation et un appareil photo.



Après cette présentation du cadre général du test bêche, voyons en détail chacune des méthodes de notation.



II. TEST BÊCHE ET MÉTHODE VESS (ÉVALUATION VISUELLE DE LA QUALITÉ DE LA STRUCTURE DU SOL)


A. Méthode VESS du test bêche : les différentes étapes de la notation


La notation de la méthode VESS prend en compte successivement deux aspects complémentaires du sol :

  • L’évaluation de la structure physique du sol,

  • L’évaluation de l’état biologique du sol.



1. Méthode VESS et évaluation de la structure physique du sol


La manière de procéder est assez simple :

a. Identifier si un ou plusieurs sous-blocs se distinguent dans le bloc prélevé. S’il y en a effectivement plusieurs, mesurer la hauteur de chacun,

b. Fragmenter chaque sous-bloc en l’ouvrant à la main,

c. Observer la forme et la structure des mottes et des agrégats plus petits,

d. Effectuer la notation de chaque bloc en se référant à la grille de notation ci-contre : la note de Sq 5 correspond à une structure compacte, alors que la note de Sq 1 qualifie une structure très grumeleuse.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode VESS - Notation de la structure physique du sol - Le test bêche et ses trois méthodes
Méthode VESS du test bêche : grille de notation de la structure physique du sol

2. Méthode VESS et évaluation de l’état biologique du sol


La notation de l’état biologique du sol se fait de façon différenciée suivant le notation initiale de la structure.

a. Dans le cas d’un structure grumeleuse (note Sq de 1 ou 2)

C’est surtout l’absence ou la présence de bioturbation qui est analysée (test binaire) comme le montre le tableau ci-contre.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode VESS - Notation de l'état biologique du sol - Structure 1 et 2 - Le test bêche et ses trois méthodes
Méthode VESS du test bêche : grille de notation de l'état biologique du sol pour une structure de 1 ou 2


b. Dans le cas d’un structure plus compacte (note Sq de 3 à 5)

Le niveau de bioturbation est noté de façon plus fine : de B 0 à B 3 (dans le meilleur des cas) en fonction de l’importance des signes distinctifs (nombre de galerie de ver de terre, importance de la pénétration racinaire).


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode VESS - Notation de l'état biologique du sol - Structure 3, 4 et 5 - Le test bêche et ses trois méthodes
Méthode VESS du test bêche : grille de notation de l'état biologique du sol pour une structure de 3 à 5

3. Méthode VESS et notation globale du bloc


Si les deux premières étapes de la notation sont la base de la méthode VESS, il est aussi possible de donner une note globale au bloc comme le montre l’exemple donné dans cette vidéo :





B. Méthode VESS : de la notation à l’interprétation


Le tableau ci-contre montre la correspondance entre la notation et la signification au niveau du sol.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode VESS - De la notation à l'interprétation - Le test bêche et ses trois méthodes
Méthode VESS du test bêche : de la notation à l'interprétation

C. Méthode VESS : de la notation au travail du sol


Le tableau ci-contre fait le parallèle entre la notation et le travail du sol.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode VESS - De la notation à l'interprétation - Le test bêche et ses trois méthodes
Méthode VESS du test bêche : de la notation au travail du sol


D. Méthode VESS et diagnostic parcellaire


Il existe une fiche de notation au champ. Elle est disponible ci-contre :


Fiche d'observation test à la bêche
.pdf
Download PDF • 156KB

Comment l’utiliser ? Prenons l’exemple suivant :


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode VESS et diagnostic parcellaire - Exemple - Le test bêche et ses trois méthodes
Méthode VESS du test bêche : exemple de relevé de notation au champ

L'exemple ci-dessus montre un relevé de notation de 6 prélèvements dans un champ. Pour chaque prélèvement, 2 sous-blocs ont été identifiés. En moyenne, le premier horizon présente une structure ferme (note Sq de 3) et une bioturbation en cours de régénération (B2). Pour le second horizon, la structure est plutôt compacte (note Sq de 4) et la bioturbation assez peu présente (B1).

Dans un tel cas de figure, la mise en place d'un couvert végétal est vivement recommandée et un travail du sol peut être réalisé léger pour aider à la fragmentation du deuxième horizon, notamment dans le cas d'une culture exigeant un lit de semence fin.



III. TEST BÊCHE ET MÉTHODE ISARA


La méthode ISARA du test bêche permet de noter la structure du sol de 1 (structure ouverte, terre grumeleuse) à 5 (structure compacte présentant peu ou pas de porosité) comme précisé ci-contre :

  • Classe 1 : structure du sol ouverte, très poreuse, aucun tassement,

  • Classe 2 : léger tassement,

  • Classe 3 : tassement modéré à surveiller,

  • Classe 4 : tassement à surveiller, envisager une action corrective,

  • Classe 5 : structure compactée, peu de porosité, tassement sévère, action corrective nécessaire.

En cas de classe 4 ou 5, il est conseillé de réaliser un profil cultural pour approfondir le diagnostic et déterminer la cause du tassement.

La méthode ISARA du test bêche aborde la structure du sol sous deux aspects complémentaires : la porosité d’assemblage entre mottes, et la porosité interne au sein des mottes. La première détermine la capacité d’infiltration de l’eau dans le sol, tandis que la seconde est importante pour une bonne pénétration verticale des racines.

La notation de la méthode ISARA du test bêche tient compte des paramètres suivants :

a. La structure du bloc extrait,

b. La présence de sous-blocs,

c. La présence de fissure dans le bloc,

d. La structure dominante des mottes au sein des sous-blocs (ouverte, fermée ou intermédiaire). À ce titre, le vocabulaire de notation utilisé est le suivant :


  • Type Gamma : Structure grumeleuse présentant beaucoup de porosité (photo ci-contre),

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode ISARA et notation - Structure gamma - Le test bêche et ses trois méthodes

  • Type Delta : Structure compacte et tassée (photo ci-contre),

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode ISARA et notation - Structure delta - Le test bêche et ses trois méthodes

  • Type Delta b : Structure compacte présentant quelques fissures.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode ISARA et notation - Structure delta b - Le test bêche et ses trois méthodes


Le processus de notation de la méthode ISARA du test bêche suit le questionnement suivant :

a. Le bloc se tient-il sur la bêche ?

b. Le bloc se tient-il sur la bâche ?

c. Le bloc présente-t-il des fissures ?


d. Le bloc présente-t-il des sous-blocs ?


e. Quelle est la structure de motte dominante ?


L’infographie suivante présente le cheminement de cette notation.


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode ISARA et grille de notation - Le test bêche et ses trois méthodes

La vidéo suivante explique parfaitement le processus de notation directement au champ



Le protocole complet de la méthode ISARA du test bêche est disponible ici.



IV. TEST BÊCHE ET MÉTHODE TERRES INOVIA


Cette méthode de notation est une variante de la méthode ISARA.

A. Méthode TERRES INOVIA et objectifs

La méthode TERRES INOVIA du test bêche a été mise en place pour décider du type de travail de sol à mettre en place pour l’implantation du colza, plus spécifiquement pour :

a. Obtenir un sol meuble sur au moins 20 cm pour un bon développement racinaire du colza,

b. Assurer une belle qualité du lit de semence pour garantir une bonne germination des graines de colza,

c. Maintenir le mieux possible l’humidité du sol dans la période entre la récolte de la culture du précédent et le semis du colza.


B. Quand mettre en place la méthode TERRES INOVIA du test bêche ?

Cette méthode est mise en place dans la culture précédente : au mois de Mai pour un semis fin Août, début Septembre.



C. Méthode TERRES INOVIA, notation et travail du sol

La notation de la méthode TERRES INOVIA prend en compte deux facteurs complémentaires :

1. L’état général du bloc (ouvert, en bloc ou fissuré),

2. L’état interne des mottes (poreux gamma, fissuré phi (comparable à delta b de la méthode ISARA) ou tassé delta).

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode TERRES INOVIA et grille de notation - Le test bêche et ses trois méthodes


Ensuite, le croisement de ces deux paramètres permet de déterminer la nécessité ou pas d’un travail du sol en fonction de la profondeur comme le synthétise le tableau ci-contre.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Méthode TERRES INOVIA - De la notation au travail du sol - Le test bêche
Méthode TERRES INOVIA du test bêche : De la notation de la structure au travail du sol

La vidéo suivante explique en détail comment procéder au champ :




Enfin, une détermination plus fine du travail du sol est réalisée en tenant de plusieurs paramètres :

a. La texture plus ou moins argileuse du sol,

b. La présence de pailles,

c. L’existence de risque majeur éventuel (ravageurs, adventices, tassement de surface).


L’infographie suivante explicite le cheminement de l’arbre de décisions en fonction du taux d’argile.


Cliquer sur chaque image pour l'agrandir

Méthode TERRES INOVIA - De la notation au travail du sol - Taux argile < 22-25% - Le test bêche

Méthode TERRES INOVIA - De la notation au travail du sol - Taux argile > 22-25% - Le test bêche


Le test bêche est l’un des outils incontournables pour mesurer la fertilité du sol. À ce titre, vous pouvez prendre connaissance de l’article complet que nous avons consacré à ce sujet en cliquant sur le bouton ci-contre :


Également, si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet de la fertilité du sol et savoir comment l’augmenter, vous pouvez découvrir le programme complet de notre formation sur le sujet en cliquant sur le bouton ci-contre :


Si vous souhaitez continuer à développer vos connaissances en agronomie et en agroécologie, vous pouvez cliquer sur le bouton ci-contre :


Au plaisir de vous retrouver pour nos prochains articles !


A bientôt !



Raphaël de TERREOM




Liens utiles :


Agro-Transfert - Guide méthodique du test bêche Structure et Action des vers de terre -http://www.agro-transfert-rt.org/wp-content/uploads/2018/08/Guide-m%C3%A9thode-beche-web.pdf


FiBL - Le test à la bêche – Évaluation du sol sur le terrain - https://www.youtube.com/watch?v=YH63L-lXwE8


ARVALIS - Méthode d'observation - Le test bêche : pour un diagnostic rapide de l'état structural du sol - https://www.arvalis.fr/infos-techniques/evaluer-la-structure-du-sol-avec-le-test-beche




478 vues

Posts similaires

Comments


bottom of page